BPA - TAP 2018/2019

Parking de l'EPL

Pourquoi ce projet ?

Etant parti des observations concernant l’absence de massifs de fleurs sur le parking de l’EPL, M BOURIAU, formateur en Aménagements Paysagers à proposé de mettre en place un projet pour valoriser les espaces verts en y intégrant une végétation plus colorée.

Celle-ci permet d’une part d’apporter plus de convivialité à l’espace mais aussi d’enrichir la palette végétale de l’établissement et de ce fait d’attirer la faune pollinisatrice.

Il a été réalisé en combinaison avec d’autres classes, les préqualifications MA et les CAPa JP. Cela met en lien les différents parcours de vies, expériences et connaissances et permet d’avancer ensemble sur un projet lié au bien-être de tous au sein de l’établissement.

De ce fait ce projet est un véritable support pédagogique dédié à la pratique des techniques paysagères, à la connaissance de la botanique, au travail d’équipe et à la coordination de travaux.

D’une part, ce projet à permis à l’ensemble de la promotion BPA Multi option de valider les UC O1-S1-S3 et G1 pour les paysagistes.

et d’autre part, met en application les connaissances théoriques, croise les informations des différents intervenants, valident sur  différentes pratiques culturales selon les espèces choisies, en impliquant les élèves de toutes les formations intervenues.

Cela dote les élèves de savoirs faires indispensable pour saisir la réalité du métier.

Le terrain :

Les aménagements sont répartis sur le parking principal du lycée et en façade de l’entrée principale du lycée. Il composé de plusieurs massifs de différentes surfaces (entre 2m2 et 100m2) d’exposition différentes, de types de sol différents et d’usage différents.

Cette variété d’aménagements permet de comprendre et d’analyser les différentes contraintes qu’il est possible de rencontrer dans le milieu professionnel. Également, cela donne une vision globale d’un projet de création paysagère en y intégrant la réflexion en amont, le choix des espèces et des matériaux, l’agencement des massifs, le calcul des coûts, les recherches de fournisseurs, l’installation des réseaux d’arrosage, les plantations et le suivi.


 

Aménagements :

 

 

5 zones de travaux ont été définies,

4 d’entre elles sur le parking

  • 1 rond-point central, en partie en plein soleil et mi- ombragé, composé d’un sol pauvre sans accès à l’eau – plantation d’espèces résistante à la sécheresse et création d’un décor puisque visible par tous
  • 1 massif de pied d’arbre, marque l’entrée du parking sur sa partie haute, exposition mi- ensoleillée, sol pauvre, pas d’accès à l’au – plantation d’espèces pouvant résister à une sécheresse ponctuelle – installation d’un réseau d’irrigation
  • 1 massif d’accompagnement d’ouvrage maçonné, exposition en plein soleil sans accès à l’eau – plantation de plantes « grasses »
  • 1 massif de talus, exposition en plein soleil, sol pauvre sans accès à l’eau – plantation d’espèces supportant le plein soleil avec installation de l’irrigation et création de motif à l’aide de différents paillage et tailles de végétaux façon « art topiaire »
  • 1massif en pied de façade (entrée de l’EPL) – exposition mi- ombragée – sol fertile, acide ou alcalin selon les endroits – plantations d’une diversités d’espèces, installation de l’irrigation et de bordures réalisés en recyclant les branches de Murier Platane taillées durant l’hiver

 

Cette diversité de lieu a permis de monter la variété des espèces, les différents types de paillage et la possibilité de créer des décors avec des matières premières recyclées (galets, bois flottés, branches, aiguilles de pins…).

Travaux d’irrigation

Travaux préliminaires